· 

LE SAVON

Après avoir vaguement abordé le sujet du savon avec vous dans l’article « les cadeaux éco-locaux ». Je souhaitais vous parler de ce sujet plus en détail! Alors aujourd’hui je vous dis tout sur le savon! …Ou du moins tout ce que j’en sais. Je vous parle aussi de mes deux petits chouchous et leur utilisation à la fin de cet article. 



FABRICATION

Le savon est issu d’une réaction chimique créée par la rencontre d’un corps gras animal ou végétal (mais il ne sera question ici que de matière végétale: huile végétale). Et une base de la soude (produite à partir de sel marin) ou de la potasse (issu des cendres végétales). Alors que la soude créera des savons dits durs comme les pins de savon d’Alep, la potasse sera utilisée pour la fabrication de savons mous, en pâte voir liquides comme le savon noir.  Bref, lorsque l’huile végétale rencontre la base cela crée deux substances: le savon mais aussi la glycérine végétale dont je vous parlerai un peu plus tard. 



MES PETITS CHOUCHOUS

Je fais le choix dans cet article de vous parler uniquement du savon d’Alep et du savon noir sans aborder le savon de Marseille pour la simple et bonne raison que celui-ci est fabriqué à partir d’huile d’olive, de coprah et de palme… L’huile de palme étant de mes connaissances encore difficilement traçable et peu produite de manière éthique et eco-responsable, elle reste à ce jour un désastre pour l’environnement. Aussi je ne préfère pas vous inciter à l’utiliser. Beaucoup de produits cosmétiques en contiennent encore et si vous aimez les orangs-outans, la fôret et notre planète, je vous invite à vous méfier lorsque vous retrouvez dans la composition de vos produits des mots contenant « palmate » ou « palm ».


J’insiste sur l’importance de consommer des savons artisanaux. Vous souvenez vous de notre très chère glycérine ? Sachez que dans la plupart des savons industriels, celle ci est séparée du savon pour être revendues ou utilisées dans d’autres produits. Seulement, la nature est bien faite ce n’est pas pour rien que la réaction chimique de base crée simultanément du savon et de la glycérine. En effet, le savon à des propriétés détergentes de par son affinité avec l’eau et avec l’huile ce qui fait de lui un nettoyant très efficace. Cependant si on y réfléchit… Qu’est ce qui recouvre notre peau qui commence par hydro (eau) et finit par lipidique (huile) ? Et oui en plein dans le mille, le film hydrolipique qui protège notre peau et permet de conserver son hydratation… Le savon seul peut vraiment détériorer cette protection et donc agresser un peu notre peau. D’où les: « Je ne me lave jamais le visage au savon, après j’ai la peau qui tiraille », « Quand j’utilise du savon artisanal ma peau devient sèche et rouge »… N’est pas qui veut un savon artisanal ! 

Bref, comme la nature est bien faite la réaction chimique donne naissance en plus du savon à de la glycérine qui elle, permet de retenir l’eau et d’hydrater la peau. La où le savon peut agresser la barrière protectrice de notre peau la glycérine la  protège. Je vous parle bien sur de la glycérine végétale fabriquée à l’issue de la réaction chimique à l’origine du savon et non d’une glycérine ajoutée au produit, de nature végétale, animale ou pétrochimique… et oui on arrête pas le progrès!


LE SAVON D'ALEP

POUR QUOI ? 

Mon chouchou numéro un, pour prendre soin de ma peau et surtout de mon visage. Ce n’est pas pour son odeur que je l’aime… Le savon d’Alep est LE savon parfait pour toutes les peaux à problèmes et fragiles ! Pour l’acné, pour le pso, pour les cheveux secs,  et on peut même l’utiliser pour se brosser les dents… à réserver uniquement pour les randonnées  extrêmes car son goût est comparable à son odeur.  Il s’agit d’un savon fabriqué à base d’huile d’olive et d’huile végétale de baie de laurier aux propriétés antiseptiques, astringentes et protectrices du film hydrolipidique de la peau.

 

COMMENT LE CHOISIR ?

Ne vous fiez surtout pas à la mention « fabriqué à Alep » au même titre que tous les beaux logos de couleur vert qui fleurissent dans nos supermarchés, ce n’est pas synonyme d’artisanal, de naturel ou de qualité. Il s’agit simplement d’un argument purement marketing. Si vous voyez un savon d’Alep très vert, ce n’est pas bon signe non plus.  Une fois de plus il faut lire les étiquettes. Une étiquette de savon d’Alep doit contenir : de l’huile d’olive (Olea europaea) , de l’huile de baies de laurier (Laurus nobilis), de la soude et de l’eau. Rien de plus. Fuyez les étiquettes avec seulement noté « huiles végétales »… De quelles huiles s’agit-il? Un producteur qui utilise des bons produits er respecte les traditions, n’a rien à vous cacher, il est fière de son produit et à juste raison. La seule chose qui peut changer est la qualité des huiles utilisées et leur pourcentage. En effet, le pourcentage d’huile de baie de laurier utilisé peut varier de 1% à 80%.

 

MON CONSEIL :

Un savon contenant 25% d’huile de baies de laurier est déjà très très bien. Si cependant vous avez une peau grasse et à problème, n’hésitez pas à choisir un savon contenant 40% de cette huile. 

 

SON UTILISATION  :

Pour ma part je l’utilise pour me nettoyer le visage le soir et j’ai vu une grande différence depuis. J’avais un mauvais souvenir plus jeune d’un savon d’Alep qui ne devait pas être top qualité et qui m’asséchait terriblement la peau. Mais là c’es un plaisir (… si je me bouche le nez évidemment), si malgré tout votre peau tiraille, n’hésitez pas à appliquer une eau florale et une huile végétale tout de suite après l’avoir rincé… Parole de peau réactive. Pour en savoir plus sur eaux florales c’est ici et sur les huiles végétales, rendez-vous ici. Parfois il m’arrive d’en faire des masques, en laissant poser la mousse 2 à 3 minutes sur ma peau… Je ne sais pas trop si d’autres personnes font ça, mais je constate que cela fait du bien à ma peau lorsque je le fais. N’hésitez pas à me faire un retour si vous essayez. J’ai essayé une fois de me laver les cheveux avec et bien que ce ne soit pas mon shampoing préféré, j’admet que pour partir en vacances ça peut être pratique si vous n’avez pas beaucoup de place dans vos bagages. 


LE SAVON NOIR

POUR QUOI ?

Mon deuxième chouchou, cette fois-ci pour un usage domestique. Contrairement au savon d’Alep qui est un savon dur, le savon noir es un savon mou ce qui veut dire (faites appel à votre mémoire), qu’il ne contient pas de soude mais de la potasse. Pour ma part je l’appellerai plus savon visqueux mais bon… Une fois de plus, attention à sa composition car certains producteurs le fabriquent à partir d’huile de palme. Le savon noir traditionnel pour le corps est fabriqué à partir d’huile d’olive, ceux à usages domestiques peuvent être fabriqués à partir d’huile d’olive, de lin ou de noix. Attention ceux à usages domestiques sont souvent plus abrasifs de part leur composition. Un savon noir pour la peau peut être utilisé pour vos surfaces mais l’inverse n’est pas toujours vrai. Chez moi, il est utilisé uniquement pour la maison : cuisine, salle de bain, sol,… On s’en sert pour tout, même pour faire les vitres ! Il dégraisse et assainit la maison efficacement et surtout sans impacter notre santé parcequ’on se le dise le death-top et le sany-défonce, défonce tout dans la maison. Je vous l’accorde ça désinfecte… Mais ça décape aussi vos voies respiratoires et l’environnement, bye bye Némo ! Cessez de nettoyer votre maison à grand coup de pétrochimie et de perturbateurs endocriniens, aimez votre entourage et vos enfants, utilisez du savon noir ou du vinaigre blanc. 

 

COMMENT ?

Pour les sols : Une à 2 cuillère à soupe dans votre sceau pour laver par terre pour un carrelage propre et brillant. 

Pour les surfaces de la cuisine ou de la salle de bain : Verser le pur directement sur votre éponge et… frotter… Oui parce que attendre 5 minutes qu’une super mousse blanche décape votre maison à votre place… c’est digne d’un Disney qu’on se le dise une bonne fois pour toute. 

Pour les vitres : 1 cuillère à café dans 2 Litres d’eau chaude, et que ça brille ! 

Bref, pas besoin de grand chose pour avoir une belle peau et une belle maison : Deux savons, des yeux pour lire les étiquettes, des bras et des mains pour frotter et un peu de gratitude pour les fabricants artisanaux qui conservent les traditions et des procédés de fabrications ancestrales.

 

FLASH INFO : 

Le moins pire du plus nul, si vous n’êtes pas convaincu par le savon noir ni par le vinaigre blanc pour l’entretient de votre maison. Pensez à vous tourner vers des produits labellisés : « Air intérieur contrôlé » qui contrôlent, analysent et quantifient les substances volatiles qu’émettent les produits ménagers. N’achetez pas autre chose que du A+ pour le bien-être de votre santé, les normes ne sont pas ultra exigeantes. Le mieux reste vraiment et je ne le répéterai jamais assez d’utiliser des produits bruts et non transformés! 

 

Je pense revenir vers vous rapidement pour vous parler d’une routine visage spécial pot pourri  ! (Non ce n'est pas une faute d'orthographe mais  mon humour,... Désolé.) 

 

Au plaisir d’échanger avec vous ! 


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Aurélie Schaedelé - Naturopathe

 

 — 06.86.17.54.14

 // aureliesc.naturopathie@gmail.com

 

SIRET 845 353 135 00013

En cabinet ou à domicile

 

11, Rue du Léon

29490 GUIPAVAS

 

Sur rendez-vous à Brest , Guipavas, Quimper


 

 

Tout droits réservés - Les informations et services proposés sur ce site ne remplace en aucun cas une consultation chez  un médecin.