· 

HUILES VÉGÉTALES

Bienvenue à toi ami(e) du naturel, me revoici pour un nouvel article... un peu gras il faut l'avouer. 

Les huiles végétales ce n’est pas que dans l’assiette, on peut aussi les utiliser sur le visage et aujourd’hui je vous en présente quelques unes. Vous vous en doutez, on privilégie les huiles de qualité et qui dit qualité, dit de première pression à froid et issues de l’agriculture biologique. N’oubliez pas de toujours lire les étiquettes des produits que vous achetez certaines marques n’auront aucun scrupule à ajouter des huiles minérales ou autres substances à leurs huiles végétales. La seule chose qui doit figurer sur l’étiquette de composition est le nom de votre huile.



LA FABRICATION

Reprenons les bases et apprenons à reconnaitre une huile végétale de qualité.Il existe plusieurs manières de les extraire des végétaux. Soit on utilise la méthode mécanique, qui est de presser le végétal soit on chauffe les végétaux pour en récupérer leurs huiles avec possiblement ajout d’additifs… Évidemment cette méthode permet de meilleurs rendements… mais pas une meilleure qualité. Seule une extraction par pression mécanique avec un procédé chauffant le moins possible le végétal permet de conserver les acides gras essentiels ainsi que les vitamines.  Pas besoin de crème enrichie en vitamine E pour profiter des vertus antioxydantes puisque celle-ci est naturellement présente dans certaines huiles. De plus, l’huile ne va pas se contenter de fabriquer un film protecteur contre les agressions extérieures comme le font certaines crèmes mais va nourrir et hydrater votre peau en profondeur. Ces recommandations sont valables pour les huiles que vous utiliserez sur votre peau mais aussi sur celles que vous choisirez pour votre alimentation. 



4 HUILES VÉGÉTALES

 L’utilisation d’une huile végétale va permettre d’hydrater et de nourrir votre peau non pas superficiellement, mais bien en profondeur

en lui apportant tout ce dont elle a besoin et sans la rendre grasse, à condition de bien choisir l’huile qui

vous correspond. Ci-dessous je vous en présente 4. 

 

JOJOBA:  

C’est une huile très riche en vitamine E qui à des pouvoirs antioxydants. Aussi, elle se conserve très bien à température ambiante. Elle hydrate les peaux sèches et hypersensibles en renforçant le film hydrolipidique de la peau (le film protecteur) qui comme vous pouvez le deviner est constitué d’eau et de lipide. Il permet en effet de protéger la peau des agressions extérieures mais aussi de conserver son hydratation. L’huile de jojoba est la grande amie des peaux grasses et acnéïques puisqu’il s’agit d’une huile qui régule la production du sébum. On l’utilise pour diluer les huiles essentielles avant usage. Attention elle ne se consomme pas en interne. 

 

NOISETTE:

Alors que l’huile de jojoba à une odeur neutre, celle de noisette est délicatement parfumée d’une douce odeur… de noisette bien sûr! (Merci Sherlock) Elle est elle aussi séborégulatrice et peut donc être utile aux peaux grasses et acnéiques. Mais ce n’est pas tout, je la recommanderai surtout aux peaux grasses, acnéiques et rougissantes car elle permet une hydratation en profondeur de la peau. Il faudra par contre veiller à la conserver à température égale ou inférieure à 20°. Riche en vitamine A , E,  en antioxydants et en acides gras mono insaturés, vous pouvez aussi la consommer dans votre alimentation. 

 

NOYAU D'ABRICOT:

Régulièrement utilisée pour diluer les huiles essentielles, on l’utilisera sur les peaux fatiguées, sensibles et dévitalisées. C’est une huile qui permettra de raviver votre teint et de lui redonner de l’éclat. En plus d’être nourrissante, elle va permettre de renforcer le film protecteur de la peau et donc de conserver la bonne hydratation de celle-ci. L’huile de noyau d’abricot, permet à la peau de retrouver sa souplesse et d'être protégée contre le vieillissement cutané. Une fois de plus, je vous conseille de la conserver en dessous de 20°. Il ne s’agit pas d’une huile qui se consomme. 

  

 

ROSE MUSQUÉE:

Sa composition, lui donne des propriétés régénératrices et cicatrisantes. Ce qui lui permet d’estomper rapidement les cicatrices et de prévenir les vergetures. Elle favorise aussi la micro circulation, raffermie et redonne souplesse à la peau ce qui fait d’elle l’ennemi juré de toutes les rides. Elle est l’huile parfaite pour les peaux matures. Attention il ne faut pas l’utiliser en cas d’acné. Pour qu'elle conserve ses bienfaits, il faudra de préférence la conserver au frais.



ON RÉSUME

Si vous avez la peau grasse, acnéïque et déshydratée, choisissez l’huile de noisette. Si vous avez juste la peau grasse, mixte et/ou acnéïque le jojoba sera suffisant. Utilisez l’huile de noyau d’abricot pour prévenir le vieillissement et celle de rose musquée pour les peaux matures sans boutons. Attention, si votre peau à tendance aux boutons, certaines huiles végétales peuvent être comédogènes, c’est à dire qu’elles peuvent favoriser l’apparition de points noirs ou de boutons… pour Halloween ça peut être sympa mais au quotidien on préfèrera éviter. Aussi méfiez-vous des huiles de germes de blé, de coco et de rose musquée.



MACÊRAT HUILEUX

 J’aimerais à présent vous présenter deux autres huiles qui ne sont pas issues de pression à froid mais d’une macération. C’est à dire qu’on

laisse des parties de plantes reposer dans une huile végétale pour obtenir un macérât. Leur composition en acide gras

dépend donc des huiles utilisées pour la macération. C’est le cas de l’huile d’arnica et de bourrache.

 

 

 ARNICA:  

Elle permet d’atténuer les douleurs musculaires. De part ses vertus décontractantes elle est la grande amie des sportifs. On l’utilise aussi pour traiter les hématomes et autres coups. Comme elle favorise la micro circulation, elle peut s’avérer efficace dans les problèmes de circulations sanguines. Personnellement j’adore l’utiliser localement pour les courbatures liées à la pratique d’une activité sportive, en la mélangeant à l’huile essentielle de gaulthérie. Attention, l’huile d’Arnica ne se consomme pas. 

 

BOURRACHE:

C’est une huile extrêmement riche en acide gras essentiel gamma-linolénique, un acide gras que notre corps ne fabrique que très peu et qui contribue à une bonne hydratation de la peau ainsi qu'à lutter contre les allergies.  Elle sera donc très utile pour les peaux très sèches et réactives à tendances allergiques. Elle est très interessante à ajouter dans votre alimentation car elle contribue aussi à l’équilibre du système hormonal féminin mais aussi à apaise les troubles nerveux. Une alliée de taille à l’arrivée de la ménopause ou en cas de SPM. Vous pouvez aussi vous masser le bas ventre avec en cas de règles douloureuses. Il s’agit d’une huile qu’il faut de préférence conserver au frais. 

 



DÉMAQUILLAGE ET HUILES VÉGÉTALES

L’huile végétale pour hydrater mais pas seulement. Saviez-vous qu’elles peuvent faire d’excellents démaquillants?  Ce démaquillage est vraiment très doux et évite d’utiliser des produits dont la  composition est douteuse. Il vous suffit de prendre une à deux noisette de votre huile aux creux de vos mains et de faire des petites frictions du bout de vos doigts sur votre visage pour bien retirer tout votre maquillage. Vous pouvez en profiter pour vous masser le visage et en faire un moment privilégié pour prendre soin de vous. Le maquillage va au fur et à mesure des frictions se décoller et se mélanger à votre huile, puis à l’aide d’un coton réutilisable passé sous l’eau tiède au préalable venez délicatement retirer l’huile qui s’est teintée de votre visage. Si vous n’aimez pas la sensation de gras d’après démaquillage, n’hésitez pas à l’aide d’un coton (réutilisable) à appliquer un hydrolat qui va permettre d’ôter les dernières traces d’huiles(retrouvez l’article sur les hydrolats ici). Pour ma part ce démaquillage me convient très bien mais je ne me maquille vraiment que très peu, si ce n’est pas votre cas n’hésitez pas à essayer et à me faire un retour. 


Au plaisir de partager un prochain article avec-vous prochainement. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0